skip to Main Content
QUEL EVENEMENT POUR DEMAIN ?

QUEL EVENEMENT POUR DEMAIN ?

La crise sanitaire actuelle et les restrictions qu’elle implique modifient nos habitudes de consommations à bien des égards.
L’événementiel n’y fait pas défaut. Ainsi, le confinement prend parfois des allures de laboratoire.

De fait, plus cette période unique est appelée à durer, plus elle apparaît comme un terrain d’expérimentation.
Qu’en est-il des usages de notre secteur ? Se réunira-t-on de la même manière une fois passée la tempête ? Quels sont les premiers mouvements repérables ?

Dans ce nouvel article, prenons le temps d’apprécier ce que la crise nous offre : un temps d’introspection et de pause.
Observons la crise pour y voir la chrysalide.

 

Les besoins évoluent, les pratiques aussi.

Les limites de jauge, les déplacements minorés et le télétravail généralisé, ont poussé les responsables événementiels dans leurs retranchements, avec un défi : Maintenir le lien avec leurs parties prenantes, sans pouvoir les réunir.

La crise a ainsi accéléré drastiquement la transformation digitale du secteur. En quelques mois, l’événementiel a gagné quelques années de longue mutation. Là où le digital était autrefois une brique optionnelle de l’événement ; pendant le confinement, par nécessité, il a tout à fait pris le pas sur l’événement physique, s’y substituant entièrement.

 

Nouveaux formats d’événements

Il fut un temps où le combat entre l’événementiel et la technologie était rude.
Mais, comme on dit : “ça, c’était avant !”.

Depuis, les events full digital ont ouverts la voie à des possibilités fort intéressantes : démultiplication de l’audience, tournages d’exclusivité avec le jeu des behind the scenes, amplification du message avec la réalité virtuelle et la continuité narrative etc.

Aujourd’hui, on sait que les événements digitaux vont perdurer, même en sortie de crise car ils ont fait leurs preuves et se sont imposés comme un nouveau modèle événementiel à part entière.

Cette nouvelle donne permet aussi un changement de posture chez les annonceurs, les agences et les lieux événementiels.

Il n’y a plus lieu d’opposer les formats avec l’idée que l’un (l’événementiel en présentiel) serait mieux que l’autre (l’événementiel en digital).
Chacun répond en fait à des objectifs, une cible et un enjeu.

 

Présentiel, digital ou hybride – même combat

Quand on demande à Jeff Bezos les dernières technologies sur lesquelles il se concentre, il répond simplement :

« On me demande toujours ce qui va changer dans les 5 à 10 ans mais ce n’est pas une bonne question. La bonne question, c’est de savoir ce qui ne va pas changer. Qu’est-ce que les clients veulent et voudront toujours ? ».

 

Présentiel, digital ou hybride, le combat est le même.
C’est la qualité du contenu offert qui sera clé pour garantir un haut niveau d’engagement des participants.

Le message à faire passer est-il clair, intelligible ?
Le format est-il interactif, dynamique ?
L’expérience est-elle agréable, pourquoi pas même mémorable ?

Qu’est-ce que les clients veulent et voudront toujours ?

 

 

Les entreprises débordent d’idées pour préparer le futur de l’événementiel, elles challengent leurs convictions, sortent de leur zone de confort pour réinventer leurs modèles, l’Embarcadère en fait partie, au côté du collectif LA CLÉ.

 

Découvrez les objectifs du collectif  ·ICI·
Et restez connectés pour découvrir les nouveautés de l’Embarcadère 😉 

 

L’Embarcadère s’engage pour garantir la sécurité de vos événements !